URGENT : 4 blessés touaregs internés à l’hôpital militaire de Nouakchott

, par  Webmastrer , popularité : 14%

Des sources sécuritaires évoquent l’admission de 4 blessés de la région malienne de l’Azawad, évacués de l’hôpital régional de Néma dans la wilaya du Hodh Charghi à l’Est du pays, à l’hôpital militaire de Nouakchott, afin de bénéficier de soins nécessaires.

Les touaregs hospitalisés ont été grièvement blessés au cours des violents combats, qui ont opposé dernièrement des groupes séparatistes de la région de l’Azawad aux forces gouvernementales maliennes dont les canons continuent de se faire entendre pour la troisième journée consécutive, aux frontières avec le Niger et la Mauritanie, indiquent les sources précitées.

Les blessés touaregs avaient été internés dans un premier temps au centre hospitalier national avant d’être transférés par la suite vers l’hôpital militaire à Nouakchott.

Dix rebelles et neuf militaires tués lors de combats dans le centre du pays

Au Mali, les combats opposant la rébellion touarègue à l’armée malienne, à Léré (centre), ont été très violents, mercredi 29 avril. Dix personnes ont été tuées parmi les rebelles et neuf chez les militaires, ainsi qu’une vingtaine de blessés au total, a annoncé le ministère de la Défense.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministère a affirmé que le bilan provisoire de ces affrontements à Léré, près de la frontière mauritanienne, s’élève pour l’armée à "neuf morts, six blessés, six otages" (prisonniers) et "côté ennemi" à "dix morts et seize blessés". Le ministère, qui impute l’attaque au "MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad, rébellion à dominante touareg) et ses alliés", a assuré que Léré était "sous contrôle" de l’armée jeudi.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)