Un chef de service accusé de bloquer une décision ministérielle

, par  Webmastrer , popularité : 15%

Les travailleurs du Centre de coordination et de Sauvetage en Mer (CCSM) ont accusé un chef de service au ministère des Finances, d’entraver l’exécution d’une décision émise par son ministre de tutelle, portant augmentation de leurs salaires.

Une mesure prise par le département en application d’engagements antérieurs faits par le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz aux dits employés, relatifs à la révision en hausse de leurs revenus.

Le ministre des finances a adressé une note dans ce sens à la direction du budget, laquelle a validé la décision comme mesure courante, avant qu’elle ne fasse l’objet d’un blocage de la part du chef du service précité, qui empêche, selon un employé, son entrée en vigueur.

Le travailleur a accusé également un ex cadre du Centre de coordination et de Sauvetage en Mer de coordonner avec le chef de service pour entraver la note, du fait que cet ex responsable au sein du centre n’a pas bénéficie de l’actuelle augmentation.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)