Un contingent composé de 140 gendarmes dont 9 officiers s’envole pour le maintien de la paix en Centrafrique

, par  masterEveil

Un troisième contingent de la gendarmerie nationale a quitté Nouakchott tôt mardi matin à destination de la Centrafrique, où il se joindra à la force de maintien de la paix des nations unies dans ce pays.
Ce contingent sera basé dans la ville de Bria, capitale de la région de haute Kotonou, dans le nord est du pays.
Ce contingent est constitué de 140 hommes, dont 9 officiers et des sous officiers, répartis entre quatre groupes parfaitement équipés, une unité opérationnelle, une équipe médicale, une équipe technique et une équipe pour la logistique.
Le contingent a subi pendant quelques mois des formations soutenues sur les opérations de maintien de la paix, la protection des personnes et des biens, la protection des bâtiments et installations gouvernementales, ceux des hautes personnalités et la promptitude des réponses aux exigences des opérations de secours et d’interventions dans un pays trouble.
Le contingent a été salué à son départ par le ministre de la défense, Diallo Mamadou Batia et le chef d’état major de la gendarmerie nationale le général Soultane O. Mohamed Eswad.
S’adressant aux gendarmes avant leur départ, le ministre leur a dit « chacun d’entre vous doit se considérer dès cet instant comme ambassadeur de son pays, une vitrine pour son honneur et sa dignité, de rehausser son image auprès de tous, mais aussi et surtout préserver l’image de marque que vos prédécesseurs dans ce corps ont su cultiver ».
Il s’agit du troisième contingent du genre et le deuxième après celui qui était stationné à Bangui en 2015.
Le premier contingent avait regagné le pays en décembre de l’année dernière.
Saharamedias