Un protocole d’accord entre la Zone franche et des investisseurs turcs prévoit la construction de 1.000 logements

, par  masterEveil , popularité : 0%

Les bâtiments de l’Autorité de la Zone franche de Nouadhibou ont abrité, lundi, la signature d’un protocole d’accord entre l’Autorité et le Conseil suprême des hommes d’affaires du Moyen-Orient en Turquie.

Le protocole d’accord portait sur plusieurs domaines, dont la pêche, les infrastructures, le tourisme et la santé. Il comprend également le renforcement de la coopération entre l’Autorité de la zone franche de Nouadhibou et le Conseil suprême des hommes d’affaires du Moyen-Orient dans le domaine de la recherche d’investisseurs pour des projets d’investissement dans la zone franche de Nouadhibou et le transfert de l’expertise en investissement en Turquie vers la zone franche.

Il a également été question de fournir des informations précises et une mise à jour sur la zone franche à ceux qui désirent y investir.

Le président de l’Autorité de la zone franche de Nouadhibou, M. Mohamed Aly Ould Sidi Mohamed, a ajouté que ce mémorandum donnera l’impulsion nécessaire à la zone franche en termes de développement en raison de l’importance de ces projets intégrés, qui incluent le tourisme, la pêche et les matériaux nécessaires à la construction (industrie sidérurgique).

Il a précisé que ce mémorandum prévoit la construction d’une nouvelle citée de 1000 logements qui sera à l’entrée de la ville, le long des plages de l’Atlantique, en plus de la mise en place d’un grand hôpital multi-spécialités qui sera unique dans la région, compte tenu des besoins de la ville, notant que ces projets feront de Nouadhibou une destination à la fois pour tous ceux qui s’intéressent au tourisme et à l’économie.

À son tour, le président du Conseil suprême des hommes d’affaires du Moyen-Orient en Turquie, Dr Ahmed Yabroudi, a souligné que le protocole d’accord comprend de multiples aspects de l’investissement dans la ville de Nouadhibou, et les plus importants de ces projets sont ceux liés aux infrastructures, dont notamment le projet « Istanbul City », qui est un complexe résidentiel avec services intégrés, en plus d’un projet de construction d’un hôtel.

Il a ajouté que parmi les projets inclus dans le protocole d’accord figure la création d’une usine pour les industries sidérurgiques de pointe afin de contribuer au développement du mouvement industriel et de travailler ainsi dans la construction d’infrastructures.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence hauts responsable de l’Autorité de la Zone franche de Nouadhibouet du secrétaire général du haut conseil des hommes d’Affaires du Moyen Orient en Turquie.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)