Vers la réhabilitation des archives nationales pour accompagner la révolution numérique

, par  masterEveil , popularité : 16%

La ministre secrétaire générale du gouvernement, Mme Zeinabou Mint Ely Salem a commenté jeudi 15 juin courant, à Nouakchott, aux côtés, du ministre de la culture et de l’artisanat porte- parole du gouvernement M. Mohamed Lemine Ould Cheikh, les résultats du conseil des ministres tenu plutôt, en milieu de journée.
Mint Ely Salem, a révélé, dans son explication de la communication relative à la réhabilitation des Archives nationales, qu’elle est axée sur une approche participative du cadre juridique qui régit les archives nationales et l’aspect lié aux infrastructures ainsi que celui des ressources humaines.
« Un siège des archives nationales sera construit », a-t-elle précisé, indiquant que le cadre organisationnel de cette institution publique sera révisé au même titre que les ressources humaines dont elle nécessitera, afin de tirer profit de l’exploitation des outils de la révolution informatique.
Les Nations créent leurs archives nationales, cette institution, gardienne de la mémoire collective, chargée de conserver les archives des organes centraux de l’Etat.
Une autre mission fondamentale des archives nationales est de communiquer les documents dont elles ont la garde.
Tout le monde peut en effet consulter les archives publiques, qui représentent des centaines de kilomètres linéaires de documents (parchemins, papiers, microfilms, enregistrements sonores ou fichiers numériques).
Dans les archives nationales institutionnalisées, des dizaines d’agents collectent, classent, conservent et communiquent les documents à quelque milliers de lecteurs par an.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)