Violer l’intouchabilité des principes de la Constitution représente un danger pour le pays, met en garde un groupe de sénateurs

, par  masterEveil , popularité : 6%

Le comité de suivi au sein du sénat estime que la violation des principes de l’amendement constitutionnel mauritanien constitue une source d’instabilité et d’insécurité ainsi qu’une menace pour l’unité du pays.

La Constitution est une loi fondamentale qui ne doit faire l’objet de modification, qu’en cas de force majeure ou de besoins pressants et à l’unanimité politique, conformément à l’esprit de l’article 99.

Ce dernier stipule que tout projet de révision doit être voté à la majorité des deux tiers des députés composant l’Assemblée nationale et des deux tiers des sénateurs composant le Sénat pour pouvoir être soumis au référendum.

Confiant que le dialogue est un moyen pour surmonter les différends, nous sommes surpris de l’exclusion des parlementaires des assises du dialogue en cours, a dit le comité, dans un communiqué publié à cette occasion.

Tout dialogue appelé à être couronné de résultats positifs doit impliquer tous les acteurs de la scène politique, ajoute-t-il.

Notons que le communiqué est cosigné par les sénateurs de Bassiknou (son président), Kobeni, Boumdeid, Oualata, Barkéol, Boutilimit, F’Dérick, Nouakchott (Moussa Fall) et Akjoujt.

Cridem


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)