samedi, juillet 20, 2024
Google search engine

Le ministre de l’hydraulique et de l’Assainissement, Ismail Ould Abdel Vettah, a vivement critiqué la performance des entreprises chargées de l’exécution de la deuxième phase du projet Aftout Charghi ainsi que les bureaux de contrôle supervisant le suivi desdits travaux.

Vous fixez un délai d’achèvement et vous le prolongez 10 fois, a dit le ministre à l’adresse des entrepreneurs, qualifiant ce laxisme d’inacceptable et qu’il ne se reproduira plus.

Les sociétés se sont engagées à achever le projet fin juin, a dit le ministre, mettant en doute leur capacité à tenir leurs promesses, eu égard au rythme actuel très lent de leurs travaux.

Ould Abdel Vettah a demandé à ses interlocuteurs de garder le silence, lorsqu’ils l’ont interrompu sous prétexte de présenter les raisons à l’origine du retard des projets de l’Aftout Charghi.

Les justificatifs que vous allez avancer sont « sans importance », a dit le ministre.

Comme à leur habitude, les bureaux de contrôle ne font également pas leur travail, alors qu’ils devaient être le représentant omniprésent, vigilant et attentionné du Département, a poursuit Ould Abdel Vettah. 

En effet, si ces bureaux avaient assumé leurs responsabilités, nous n’en serons pas arrivés là, a-t-il dit.

Plusieurs projets dans le secteur de l’hydraulique seront lancés dans les mois et années à venir, mais les sociétés et bureaux de contrôle, qui travaillent au rythme actuel en seront privés et ne se verront accorder aucun accord tant que je suis aux commandes du Département, a poursuit le ministre.

Il est inadmissible que les fonds mauritaniens soient donnés à des personnes qui les manipulent et ne font pas ce qui est demandé, et si elles le feraient, les travaux réalisés ne seraient pas conformes aux spécifications requises, a conclu le ministre.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments