mercredi, mai 22, 2024
Google search engine
AccueilActuLancement d'une journée nationale d'information sur l'inclusion financière

Lancement d’une journée nationale d’information sur l’inclusion financière

Lancement d’une journée nationale d’information sur l’inclusion financièreLe Premier ministre, Mohamed Bilal Messaoud, a supervisé, jeudi, au palais des congrès de Nouakchott, le lancement des travaux de la journée nationale de l’inclusion financière organisée par la Banque Centrale de Mauritanie, en collaboration avec le Gouvernement et les acteurs majeurs du secteur financier.

Placée sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République, cette journée organisée sous le thème “pour une croissance accélérée et une prospérité partagée”. s’inscrit dans le cadre de la vision de la BCM, traduite dans la stratégie nationale de l’inclusion financière visant à développer un secteur financier inclusif, résilient et durable grâce à l’accès et l’utilisation d’une gamme diversifiée de produits et services financiers numériques, à la généralisation de la culture financière et la promotion de la finance verte inclusive pour tous les Mauritaniens et en particulier pour les jeunes, les femmes, les populations rurales, les personnes déplacées de force et les micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

Les sessions programmées lors de cette journée offriront aux participants l’occasion de s’informer sur les différents aspects liés à l’inclusion financière, puisque la première session de discussion abordera le rôle de l’inclusion financière dans le développement économique et social, tandis que la deuxième session tentera de répondre à la question de savoir si les entreprises ”fintechs” et de la monnaie numérique des banques centrales représentent un nouveau modèle financier ou une menace pour la stabilité ?

Les trois autres sessions examineront, quant à elles, la responsabilité du régulateur : entre la promotion de l’inclusion financière et le devoir de contrôle, le rôle de l’éducation financière et de la protection des consommateurs dans le soutien à l’inclusion financière ; l’impact potentiel d’un financement vert et inclusif sur le développement durable et la et lutte contre les changements climatiques.

L’ouverture de la journée a été marquée par la projection d’un film institutionnel portant sur l’inclusion financière et d’une exposition organisée à cet effet à laquelle ont participé les différentes institutions bancaires en Mauritanie.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre a indiqué que l’importance de l’inclusion financière ne réside pas seulement dans la fourniture de tous les services financiers à divers segments de la société pour leur utilisation via les canaux officiels, mais cette importance apparaît également à travers la relation étroite entre l’inclusion financière d’une part, la stabilité financière et la croissance économique d’autre part.

Il a souligné le rôle vital de l’inclusion financière dans l’amélioration du niveau de vie des groupes à revenu moyen et vulnérable, en plus des répercussions positives de ses indicateurs sur la réduction des taux de chômage, l’amélioration de la répartition des revenus et la protection sociale.

Il a ajouté que la politique suivie dans le cadre de la gouvernance monétaire a permis à l’État de contenir l’inflation, de renforcer la stabilité du système financier, de moderniser les systèmes de paiement, de contribuer à l’inclusion financière et de poursuivre la modernisation du cadre de politique monétaire et du taux de change, soulignant que dans le domaine du paiement, des systèmes de règlement en temps réel de sommes importantes, de compensation à distance et de dépositaire central de titres ont été mis en service. “L’adoption des textes d’application de la loi relative aux services et moyens de paiement électroniques a permis d’agréer de nombreuses institutions de paiement et de monnaie électronique, l’élargissement de l’accès inclusif aux services financiers, en particulier des citoyens qui en ont le plus besoin”, a-t-il noté.

Au terme de son discours, le premier ministre a affirmé l’attachement du gouvernement au choix de l’inclusion financière, étant la voie menant à une croissance accélérée et durable, à une prospérité partagée, à l’égalité des chances et à la réduction des disparités économiques.

De son côté, le gouverneur de la BCM, M. Mohamed Lemine Ould Dhehby, a déclaré que l’organisation de cette journée, en collaboration avec les partenaires nationaux et internationaux, reflète l’importance qu’ils accordent à l’implication de toutes les parties concernées et à prendre toutes les mesures nécessaires, afin d’assurer les conditions appropriées pour garantir l’accès de tous les citoyens aux produits et services financiers nécessaires à la réalisation de leurs aspirations.

Par ailleurs, il a fait savoir que la Journée Nationale de l’Inclusion Financière s’inscrit dans le contexte d’un ensemble de réformes du secteur bancaire mises en œuvre depuis 2022, ayant compris entre autres, les domaines de la réforme de la gouvernance dans les banques et la définition du modèle de rapport annuel sur le sujet de la gouvernance pour la modernisation des opérations de contrôle et la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au niveau des banques primaires.

Les réformes ont porté également sur la modernisation du cadre réglementaire, l’activation du Fonds de garantie mauritanien, la mise en œuvre du système de transfert automatisé et du dépositaire central des titres (ATS-CSD) et du système de régulation qui l’accompagne, le développement des produits et des services financiers. Ceci en plus de l’approbation de la Stratégie Nationale de l’Inclusion Financière, de la Stratégie Nationale pour l’Éducation Financière, de la Stratégie Nationale pour le Paiement Numérique et de la Feuille de route pour une finance verte inclusive.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence des ministres des Finances, M. Isselmou Ould Mohamed M’bady, de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration, M. Mohamed Abdellahi Ould Louly, ainsi que des acteurs majeurs du secteur financier et des représentants des partenaires techniques et financiers, des universités et de la société civile

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments