lundi, mars 4, 2024
Google search engine
AccueilActu« Trab El Beidanes », un livre écrit  par deux ex enseignants français...

« Trab El Beidanes », un livre écrit  par deux ex enseignants français en Mauritanie

Françoise et Michel Maudet racontent dans leur dernier ouvrage, « Regard sur le Trab El Beidanes » (Terre des maures), la découverte d’un pays attachant pour lequel ils s’investissent.

Pour Françoise et Michel Maudet, l’écriture prend la forme d’un aboutissement. Depuis quatre ans, ces deux anciens enseignants profitent de leur retraite pour voyager et exercer des missions de bénévolat dans des pays dans le besoin grâce à l’association Agir ABCD.

Après un premier livre publié en 2021 résumant leur mission d’enseignement et leur vie au Congo, le couple a décidé d’en faire de même au retour de Mauritanie, ce pays d’Afrique situé au nord-ouest du continent.

« Cette culture nomade est partout et elle est encore bien présente »

Ce second récit, ils le racontent dans Regard sur le Trab El Beidanes. En partant de leur mission visant à former les enseignants mauritaniens, Françoise et Michel Maudet en profitent pour livrer toutes leurs découvertes durant les trois mois de voyage. « C’est un très beau pays avec des gens charmants ! », introduit Michel Maudet.

En arrivant à Nouakchott, capitale de la Mauritanie passée de 8.000 habitants en 1960 à plus d’un million en 2023, le couple découvre une ville portuaire faite de contrastes et d’inégalités fortes. « Il y a eu tellement de sécheresse dans le désert que beaucoup de nomades sont venus s’installer à Nouakchott », explique Françoise Maudet.

Pour autant, le nomadisme fait toujours fondamentalement partie de la culture mauritanienne. « En 1960, il y avait 80 % de nomades dans le pays. Aujourd’hui, il y en a 20 % mais on sent qu’il y a vraiment un héritage. Cette culture nomade est partout et elle est encore bien présente », constate Michel Maudet.

Le couple a pu découvrir les paysages désertiques de la Mauritanie.

Durant les vacances scolaires dans le pays, le couple décide, lui aussi, de goûter à ce mode de vie en se déplaçant dans différents endroits de la Mauritanie. Immenses étendues désertiques, massifs rocheux et oasis, ces habitants de La Chapelle-Saint-Laurent découvrent des paysages époustouflants.

Coup de cœur pour les Enfants du désert

Sur le plan humain, les rencontres sont marquantes. Le couple prend connaissance de l’existence de l’association Enfants du désert, située aux portes du désert, à Atar, et dont le siège se trouve à Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire). « C’est une association qui emploie seize personnes mauritaniennes pour s’occuper d’enfants âgés de 18 mois à 7 ans. Des bénévoles de toute la France viennent donner un coup de main. »

Toilettes, nutrition et activités d’éveil, Françoise et Michel Maudet participent à toutes ces tâches. Touchés par cette association, ils ont décidé de l’intégrer. « Dernièrement, le Tennis-club bressuirais nous a donné 450 balles. Elles iront toutes à l’association », se réjouit Michel Maudet. Plusieurs jouets récupérés grâce à l’association Alexis-Camille ont déjà été envoyés. « C’est en envoyant tout ça qu’on se rend compte de l’opulence, de la différence qu’il peut y avoir entre nos pays. On est sur des différences considérables ! »

Retour en Mauritanie

Une autre rencontre émouvante avec Zaïda, une Mauritanienne inspirante et lanceuse de projets dans la ville de Ouadâne est décrite dans l’ouvrage de Françoise et Michel Maudet.

Ces derniers retournent dès le mois de janvier 2024 en Mauritanie pour retrouver les Enfants du désert et Zaïda. « Pour y aller, on va partir de La Chapelle-Saint-Laurent en utilisant uniquement les transports en commun », précise Françoise Maudet. « On racontera tout ça dans un troisième livre ! », sourit Michel Maudet.

« Regard sur le Trab El Beidanes » en vente à l’espace Leclerc à Bressuire, au Passage culturel à Cholet, à la Géothèque librairie du voyage à Nantes. Tarif : 15 €. L’intégralité des fonds sera reversée à l’association les Enfants du désert. Dédicaces samedi 14 octobre (10 h-18 h) aux Plaisirs fermiers, 12, bd Youri-Gagarine à Bressuire.

Lanouvellerepublique.fr

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments