mardi, avril 16, 2024
Google search engine
AccueilActuNations Unies : Le Délégué de Mauritanie et le vice-PM de Jordanie...

Nations Unies : Le Délégué de Mauritanie et le vice-PM de Jordanie appellent à l’arrêt immédiat des violences contre les palestiniens

La Mauritanie et la Jordanie avaient appelé la semaine passée à la tenue d’une assemblée générale extraordinaire des nations unies consacrée aux agressions de l’entité sioniste contre Gaza, dans une lettre commune adressée au président de l’assemblée générale des nations unies Dennis Francis. 

Les deux pays avaient demandé la reprise des travaux de la Xème session extraordinaire consacrée à la crise après l’échec du conseil de sécurité de la traiter. Cette dernière s’est finalement tenue ce jeudi 26 octobre courant. 

L’occasion pour le Délégués de Mauritanie et le  vice-Premier ministre de Jordanie, respectivement Sidi Mohamed Laghdaf et ,Ayman Safadi d’appeller à l’arrêt immédiat des violences contre les palestiniens

Le Délégué de Mauritanie à l’ONU appelle à l’arrêt des violations à Gaza 

L’Assemblée générale des Nations Unies a tenu jeudi matin une session extraordinaire d’urgence sur la crise israélo-palestinienne, dans un contexte d’impasse persistante au Conseil de sécurité et de conditions de plus en plus désastreuses dans l’enclave assiégée de Gaza.

Sidi Mohamed Laghdaf, ambassadeur de Mauritanie auprès de l’ONU, s’est exprimé au nom de l’Organisation de la coopération islamique, affirmant que l’absence de tout consensus moral, juridique ou politique n’a fait qu’encourager la puissance occupante à poursuivre en toute impunité sa politique illégale de colonisation et d’annexion.

Il a mis également en exergue le blocus imposé par Israël depuis des années, le déplacement forcé de civils palestiniens, l’épuration ethnique systématique, les actes de terrorisme organisés et la profanation de Lieux Saints, notamment la Mosquée Al-Aqsa.

Israël persistait à nier la violation du droit inaliénable des peuples à l’autodétermination et à l’indépendance. Il faut mettre un terme à cette situation inacceptable, a-t-il déclaré.

Nous devons défendre la paix : Jordanie


Au nom du Groupe arabe, le vice-Premier ministre jordanien Ayman Safadi a déclaré qu’« il n’y a pas de place pour les zones grises ».


« Nous devons défendre la paix, nos valeurs humaines et la Charte des Nations Unies », a-t-il déclaré. « L’histoire nous jugera. Dites non à la guerre. Dites non au meurtre. Dénoncez les crimes de guerre.

Alors que les massacres se poursuivent, il a déclaré que le gouvernement israélien compte des membres du cabinet qui appellent à « éliminer les Palestiniens de la surface de cette Terre ».

« Israël fait de Gaza un enfer sur Terre », a-t-il déclaré. « Le traumatisme hantera les générations à venir. »

Israël doit défendre ses valeurs, a-t-il déclaré. « Le droit à la légitime défense n’est pas un droit à l’impunité ; Israël ne peut pas rester au-dessus des lois », a-t-il déclaré. « Laissons les armes se taire et laissons la volonté de vivre et laissons vivre prévaloir. » Rétablissons la confiance dans le processus de paix comme seul moyen de mettre fin une fois pour toutes à ce conflit.

M. Safadi a déclaré que la Jordanie, au nom du Groupe arabe, présenterait un projet de résolution après que le Conseil de sécurité de l’ONU ait encore échoué à le faire mercredi.

« Votez pour ; prendre position », a-t-il déclaré.

« Lançons un cri collectif, un cri contre toute nouvelle effusion de sang », a-t-il déclaré. « Unissons-nous pour la paix. »

« Prenez position pour la paix, prenez position pour la vie, dites-le clairement, dites-le fermement », a-t-il déclaré, appelant à une minute de silence pour tous les civils et innocents qui ont péri pendant cette guerre.

Traduit de l’anglais

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments