jeudi, avril 18, 2024
Google search engine
AccueilActuAppel aux décideurs étatiques et aux partenaires pour le développement du Guidimakha

Appel aux décideurs étatiques et aux partenaires pour le développement du Guidimakha

« Le Guidimakha est à un point d’inflexion. Son potentiel inexploité est menacé par des défis persistants ». C’est ce qu’indique, le Coordinateur de Projet de Développement et le Membre du Think Tank Mauritanie Perspectives Djibéry Doukouré, dans un article intitulé « Richesses et défis du Guidimakha : un plaidoyer urgent pour l’avenir », dans lequel il lance un appel pressant aux décideurs et aux partenaires au développement pour agir maintenant, pour préserver et promouvoir le Guidimakha.

Djibéry Doukouré qualifié dans l’article ci-dessous l’intégralité, cette wilaya du Sud Est de la Mauritanie de « joyau économique et environnemental » du pays, rendant l’avenir du Guidimakha tributaire « de l’action collective et urgente en faveur du développement durable ».

Richesses et défis du Guidimakha : un plaidoyer urgent pour l’avenir

Introduction

Le Guidimakha, perle méridionale de la Mauritanie, dévoile ses trésors et ses défis dans un ballet complexe de géographie, d’économie et de sociologie. Cette région, dotée d’une diversité naturelle exceptionnelle, se trouve à un carrefour critique. À travers cet article, nous plaidons pour une action immédiate des décideurs et des partenaires au développement pour préserver et stimuler le potentiel inexploité du Guidimakha.

Géographie et Économie

Le Guidimakha, d’une superficie de 10 300 km², est stratégiquement situé aux frontières de la région mauritanienne d’Assaba au nord-est, le Mali au sud-est, le Sénégal au sud-ouest et la région mauritanienne de Gorgol à l’ouest. Ses paysages variés, des montagnes aux dunes envoûtantes, en font un acteur majeur de l’économie mauritanienne. Sa pluviométrie généreuse de 500 mm par an lui confère le statut de grenier du pays, favorisant l’agriculture et l’élevage.

Défis Environnementaux et Négligence

Cependant, derrière cette façade prospère se cachent des défis cruciaux. La répartition pluviométrique inégale entrave la culture du dieri, et l’invasion croissante de parasites menace la stabilité agricole. De plus, le manque d’infrastructures et la mauvaise gestion des ressources, notamment l’exploitation inadéquate de l’eau du fleuve Sénégal, laissent la population locale en proie à la pénurie d’eau, entravant le développement agricole.

Négligence Historique et Crise de Représentation

La négligence historique du Guidimakha par les instances gouvernementales est profondément enracinée. Un désintérêt général pour le militantisme politique s’est traduit par une faible représentation électorale, diminuant ainsi le poids politique de la région aux yeux des décideurs nationaux. Cela a entravé la priorisation des besoins locaux, contribuant à un cycle de sous-développement.

Migration et Démographie

Historiquement, la migration a été une bouée de sauvetage pour de nombreuses familles, avec des membres émigrés soutenant financièrement les leurs. Cependant, cette dépendance a créé une crise démographique, avec la jeunesse active quittant la région à la recherche de meilleures opportunités, créant un déséquilibre social et économique. Les villages, autrefois soutenus par une ou deux personnes émigrées, voient maintenant l’ensemble de leur population active tenter l’aventure de l’émigration, souvent au péril de leur vie.

Services Publics et Initiatives Gouvernementales

Le gouvernement a lancé des initiatives telles que le programme « Mon Projet, Mon Avenir » pour soutenir les micros et petites entreprises à travers le pays, visant à encourager les autoentrepreneurs. Cependant, malgré ses objectifs louables, le programme présente des lacunes significatives. Les jeunes entrepreneurs, cible principale, rencontrent des difficultés dues à un manque de compétences dans le montage de projets, les contraignant à recourir à des tiers, une barrière supplémentaire pour les jeunes sans emploi.

De plus, des problèmes de transparence et d’équité dans le traitement des demandes de financement compromettent l’environnement entrepreneurial. Enfin, le suivi insuffisant des projets financés entraîne l’échec de nombreuses initiatives. Pour remédier à ces défis, nous préconisons la création d’un comité multipartite pour la sélection des bénéficiaires, impliquant des représentants de l’État, de la société civile, des responsables communautaires et des municipalités.

De plus, l’établissement d’un bureau d’appui au montage de projets et la mise en place d’un programme de parrainage des projets financés sont fortement recommandés pour renforcer la qualité des initiatives, assurer la transparence et garantir un suivi efficace.

Appel à l’Action pour le Développement Durable

Bien que des projets financés par des partenaires au développement soient présents, la majorité est axée sur des urgences telles que la malnutrition. Pour garantir un avenir durable, des projets à long terme, tels que la construction de barrages et de périmètres irrigués, sont cruciaux pour exploiter pleinement les ressources du fleuve Sénégal. Ces projets permettront de résoudre les problèmes d’accès à l’eau, d’améliorer la sécurité alimentaire et de soutenir les activités agricoles et d’élevage.

Soutien à la Nouvelle Génération

Malgré les défis, une nouvelle génération d’entrepreneurs émerge, transformant les terres agricoles saisonnières en entreprises prospères toute l’année. Ces jeunes visionnaires méritent un soutien substantiel à travers la mise en place d’infrastructures de base, notamment des centres de formation agricole, des systèmes d’irrigation modernes et un accès facilité au crédit agricole. Ils représentent l’espoir d’une transformation durable du Guidimakha.

Conclusion : Un Appel Pressant à l’Action

En conclusion, le Guidimakha est à un point d’inflexion. Son potentiel inexploité est menacé par des défis persistants. Cet article est un appel pressant aux décideurs et aux partenaires au développement pour agir maintenant, pour préserver et promouvoir le Guidimakha en tant que joyau économique et environnemental de la Mauritanie. L’avenir du Guidimakha dépend de l’action collective et urgente en faveur du développement durable.

Djibéry Doukouré,

Coordinateur de Projet de Développement

Membre du Think Tank Mauritanie Perspectives

Références :

1. Guidimakha : la gestion des ressources naturelles au cœur d’enjeux politiques, alimentaires et sécuritaires, Charlotte Secco, Dans L’Ouest Saharien 2019/1 (Vol. 9)

2. Monographie régionale de la wilaya du Guidimakha, Agence Nationale de la Statistique, de l’Analyse Démographique et Economique

3. Les fils disparus du Guidimakha | Comité international de la Croix-Rouge (icrc.org)

Djibéry Doukouré

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments