jeudi, avril 18, 2024
Google search engine
AccueilActuUne délégation de la société canadienne CAMBERWELL visite la Société Mauritanienne des...

Une délégation de la société canadienne CAMBERWELL visite la Société Mauritanienne des Hydrocarbures

Une importante délégation de la société canadienne CAMBERWELL a effectué aujourd’hui mardi 11 mars 2024, une visite au siège de la Société Mauritanienne d’hydrocarbures (SMH).

Objectif : rechercher des opportunités d’investissement prometteuses et renforcer les mécanismes de coopération conjointe pour développer le champ de Banda, visant à stimuler la production d’énergie gazière en Mauritanie, indique SMH sur compte Linked In.

Les plans et stratégies possibles pour développer ledit champ et exploiter le gaz naturel dans la production d’électricité ont été au centre des discussions la délégation hôte et les responsables de la SMH.

Commentant cette visite effectuée à son siège par la société canadienne CAMBERWELL, la SMH a qualifié les discussions de « productives » et de traduire l’optimisme quant à la possibilité d’établir des partenariats stratégiques dans le domaine de l’énergie.

Le champ « Banda » contenant d’importantes réserves en gaz naturel, a été découvert dans le bassin côtier mauritanien en 2002 par la société australienne Woodside Energy, avec un potentiel exploitable estimé à 1,2 TCF. Ce champ se situe près du champ Chinguitti (pétrole), à environ 60 km des côtes de Nouakchott, avec une profondeur variant entre 200 et 350 mètres sous le niveau de la mer. 

Le Gouvernement mauritanien et l’opérateur énergétique international, New Fortress Energy (NFE) avaient signé en 2022, , un mémorandum d’entente pour le développement du champ gazier offshore Banda pour la génération de l’électricité.

Ce projet consiste, à l’horizon de 2024, à alimenter la centrale duale de 180 MW à partir du gaz et la construction d’une nouvelle centrale à cycles combinées de 120 MW permettant ainsi à la Mauritanie de se doter, pour la première fois, d’usines à gaz de production globale de 300 MW, avait-on indiqué à l’époque.
Sur le plan de compétitivité, ce projet permettra de rendre disponible sur le marché local et régional l’un des prix de l’électricité les moins chers sur le continent.

Le facteur temps est déterminant dans l’étude et le choix de toutes les options pour garantir le développement dudit champ, surtout que l’attrait de l’investissement dans les gisements de combustibles fossiles commence à régresser de manière drastique face aux orientations mondiales vers les énergies renouvelables. 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments