mardi, juillet 23, 2024
Google search engine
AccueilActuGhazouani : Une campagne sérieuse et appliquée

Ghazouani : Une campagne sérieuse et appliquée

A quelques jours de l’élection présidentielle du 29 juin 2024, les différents candidats jettent leurs dernières forces dans une campagne qui a démarré il y a un peu plus de 10 jours. Et le moins que l’on puisse constater est que le Président sortant et candidat à sa propre succession, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, n’a pas du tout commis l’erreur de «dormir sur ses lauriers», en pensant que l’élection est jouée d’avance du fait des atouts dont il aurait pu se targuer.

En effet, en tant que Président sortant, il dispose de solides appuis aussi bien dans l’administration qu’au sein du milieu des affaires et des structures traditionnelles, comme les chefs de tribus, de groupes ou de clans, qui rivalisent de zèle pour prouver leur loyauté et lui assurer une «éclatante victoire dès le premier tour». Malgré donc ces «atouts», Ghazouani a «mouillé le maillot», comme on le dit dans le jargon sportif.

Après avoir lancé sa campagne au Stade Cheikha Boydia, à Nouakchott, et un voyage expresse en Italie pour participer au sommet du G7 en tant que président en exercice de l’Union Africaine, le président sortant a entamé son marathon sur les chapeaux de roue.

Cohésion sociale et unité nationale au menu

Ainsi, à Nouakchott, sous les applaudissements de ses partisans, le président sortant, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a donné le coup d’envoi de sa campagne électorale pour cette présidentielle. Son message est de poursuivre les réformes et les projets entrepris durant son premier mandat. «Nous avons pu assurer la sécurité et la stabilité, et créer une atmosphère de calme et d’harmonie, que nous jugeons indispensables pour renforcer notre unité nationale, notre cohésion sociale et consolider notre système démocratique », a affirmé Ghazouani.

Tout au long de son périple, de Néma à Tidjikja, en passant par Kiffa, Kaédi, Aleg ou encore Rosso, le candidat Ghazouani a non seulement mis en avant son bilan, mais s’est engagé à consolider les acquis. Il a ainsi affirmé que le bilan des réalisations accomplies en Mauritanie au cours des 5 dernières années était excellent, malgré les contraintes multiples qui ont marqué cette période et les crises régionales et internationales.

Il a ajouté que le gouvernement a adopté au cours du mandat passé une politique de développement objective qui a permis à l’économie nationale de résister, de maitriser les équilibres généraux et de mettre en place une diplomatie active qui a renforcé les relations du pays avec les états du monde, notamment les pays voisins, permettant ainsi à la Mauritanie d’assurer une présence très forte sur la scène internationale. Il a ajouté qu’il axera au cours du prochain mandat sur l’édification d’un Etat fort, prospère, où règne le droit, où l’administration sera efficace et au service du citoyen, où son armée sera forte et professionnelle et où la priorité sera donnée à l’enseignement et à l’emploi des jeunes.

Il a surtout insisté sur les questions sociales, notamment la lutte contre les séquelles de l’esclavage, le renforcement de la cohésion sociale et la consolidation de l’unité nationale. Ainsi à Kaédi il s’est engagé à régler définitivement la question du «Passif humanitaire», de «façon consensuelle», en se fondant sur les principes de justice et d’équité. Il a par ailleurs promis que son prochain mandat sera consacré à la jeunesse et à l’emploi qui bénéficieront d’une attention particulière.  

La jeunesse en première ligne

Le candidat a en outre indiqué qu’il mènera des réformes fortes pour créer les conditions appropriées en vue de l’autonomisation des jeunes et du renforcement de leur rôle dans les différents domaines du développement, à travers la création d’opportunités d’emploi, d’une révolution agricole destinée à permettre l’autosuffisance alimentaire et la mobilisation de tous les efforts pour tirer profit de la richesse animale et pour améliorer les conditions de vie des travailleurs. A chaque étape, il a  passé en revue certaines réalisations accomplies au profit de la wilaya visitée : construction d’établissements d’enseignement, de points de santé, réalisation de réseaux d’eau, de puits, électrification, construction de réseaux routiers… Le candidat Ghazouani s’est également engagé à accroitre les investissements orientés vers les domaines de l’élevage, de l’agriculture et du tourisme tout en donnant un intérêt particulier aux jeunes en matière de formation, d’éducation et d’intégration. Il a enfin appelé les populations à voter pour lui de nouveau au cours des prochaines élections présidentielles pour lui permettre de continuer son action de développement dont les résultats étaient visibles pour tous au cours du premier mandat, a-t-il dit.

Comme on le voit donc, le président sortant et candidat à sa propre succession ne ménage aucun effort pour convaincre les électeurs de lui faire confiance. Reste à savoir si le message sera entendu. Rendez-vous le 29 juin prochain !

Sikhousso

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments