mercredi, mai 22, 2024
Google search engine
AccueilActuViolences politiques et droits humains en Mauritanie : Communiqué de la C.C.E.S

Violences politiques et droits humains en Mauritanie : Communiqué de la C.C.E.S

La Coordination contre l’Esclavage et ses Séquelles (C.C.E.S) condamne fermement des nouveaux actes de violence et de répression exercés par les forces de l’ordre mauritaniennes à l’encontre des manifestants pacifiques, lors d’un sit-in organisé en Mauritanie pour protester contre plusieurs violations des droits de l’homme.

Nous rappelons aux autorités mauritaniennes leur obligation à se soumettre et à faire respecter les principes fondamentaux notamment le droit fondamental à la liberté d’expression, à la manifestation pacifique et à la participation politique. Ces règles internationales ne doivent faire l’objet d’aucune exception, elles s’appliquent à toutes les autorités et doivent être respectées et protégées par tous les États. La Mauritanie est actuellement confrontée à des cas troublants et intolérables de violations des droits humains, l’arrestation de Youba Siby, connu sous le nom de Youba El Ghaouth, un militant anti-esclavagiste extradé du Sénégal, est l’illustration d’un climat de non droit et arbitraire qui doit faire l’objet d’un signalement urgent auprès des organisations et institutions internationales spécialisées.

Cette arrestation soulève de graves préoccupations quant à la répression des voix dissidentes et des défenseurs des droits de l’homme dans le pays. De plus, nous constatons avec une profonde inquiétude la levée de l’immunité parlementaire et l’emprisonnement du député Mohamed Bouya pour avoir simplement exprimé son opinion lors d’une session à l’Assemblée nationale. Cela représente une violation flagrante du droit fondamental à la liberté d’expression des représentants élus du peuple. Nous appelons les autorités mauritaniennes à libérer immédiatement et sans condition Youba Siby, Mohamed Bouya et tous les autres détenus politiques. L’emprisonnement de ces individus est non seulement une atteinte à leur intégrité physique et à leur dignité, mais aussi à l’ensemble des principes démocratiques et des droits humains.

Nous exhortons les organisations et les institutions internationales sur ces cas de violations graves aux droits humains pour une enquête Indépendante et demandons à ce que les auteurs soient traduits devant les juridictions spécialisées pour y répondre.

Les responsables de ces actes doivent être tenus pour pleinement responsables de leurs actions. Par ailleurs, nous appelons la communauté internationale à condamner fermement ces violations des droits de l’homme en Mauritanie et à exercer une pression diplomatique sur le gouvernement pour qu’il respecte les droits fondamentaux de ses citoyens.

Les partenaires internationaux de la Mauritanie ont un rôle important à jouer pour soutenir la promotion et la protection des droits humains dans le pays. En conclusion, nous affirmons notre engagement à rester vigilants et à soutenir les droits humains en Mauritanie et partout en Afrique. Nous croyons en un avenir où chaque individu, indépendamment de sa race, de sa religion ou de son origine, peut jouir pleinement de ses droits fondamentaux et vivre dans une société juste et égalitaire.

Fait à Paris le 04 Octobre 2023.

Pour la Coordination

-Me Saïd LARIFOU, Avocat, membre du Conseil de l’ordre des avocats, Ancien Bâtonnier par Intérim,

-Président de l’ONG WARABA d’Afrique

-Coordination Contre l’Esclavage et ses Séquelles (C.C.E.S)

Ont signé :

-Waraba d’Afrique

-Ganbanaaxu Féddé (Mali, Mauritanie, Sénégal, Gambie et les deux Guinées)

-La Ligue Tunisienne pour la défense des Droits de l’Homme (L.T.D.H)

-MSDH:(Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme.)

-A.H.M.E : (Association des Haratine de Mauritanie en Europe)

-Kane Afrique

-IRA-FRANCE (Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste)

-ASSEP : (Association soninké du Sénégal pour l’égalité et le progrès)

-A.R.M.E.P.E.S-France : (L’Association des ressortissants mauritaniens pour l’éradication de la pratique de l’esclavage et ses séquelles)

-Solidarité Africaine section France

-Un Passé Trop Présent

-Memouké Diaguily

-IPLESM: (Initiative pour lutter contre l’esclavage et ses séquelles en M’Beidiya sakha)

-A.C.D.E : (Association Contre la Domination et l’Esclavage)

-UVDS: (Union des Volontaires pour le Développement de Soninkara)

-Alliance Ganbanaaxu Feddé Mauritanie

-L’association Chêne et Baobab, Union Nationale des Travailleurs Africains des Troupes -Coloniales et D’outre-mer

-PEERAL FAJIRI

-RMFP : (Rassemblement Malien pour la Fraternité et Le Progrès

guidumakha

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments