mercredi, mai 22, 2024
Google search engine
AccueilActuAtelier d’appropriation du personnel de la DAR des techniques de l’ingénierie sociale...

Atelier d’appropriation du personnel de la DAR des techniques de l’ingénierie sociale et de la gestion des IRP.

Le programme financé par l’Union Européenne « RIMDIR » (Renforcement des Investissements Productifs et Énergétiques en Mauritanie pour le Développement Durable des zones rurales, dont le volet investissements productifs est mis en œuvre par  Enabel, l’Agence belge de développement a organisé le lundi et mardi, respectivement le 22 et 23 avril 2024, à Nouakchott, un atelier de formation au profit de treize (13) cadres et agents  de la Direction de l’Aménagement Rural (DAR), relevant du ministère de l’Agriculture.

Objectif : permettre aux ressources humaines de la Direction formés de s’approprier les outils harmonisés de mise en œuvre de l’ingénierie sociale « IS » (première journée) et du cadre légal sur la gestion des Infrastructures Rurales Productives  » (deuxième journée).

Deux cours qui viennent à point nommé, dès lors où ils s’harmonisent avec l’un des axes identifiés comme prioritaire par la DAR-MA, à savoir intégrer l’ingénierie sociale dans toutes les phases de mise en œuvre des infrastructures rurales productives, afin d’assurer leur valorisation et leur durabilité.

Enabel a mobilisé pour le succès de cette formation intensive et qualitative, l’Expert National en Appui Institutionnel Yahya Kane, avec le soutien de l’Expert National Ingénierie Sociale pour faciliter le Coaching Abdoullahi Fall.

Tous les deux avaient mis à contribution tous les supports techniques et de communication pour assurer le succès dudit atelier, avec une présentation exhaustive sur Powerpoint, des questions et débats sur les thématiques ainsi que des échanges sur les différentes expériences de l’ingénierie sociale de RIMDIR (Evaluation de cas) , intérêts liés à la prise en compte de l’IS autour des IRP.

Ils se sont particulièrement privilégier au cours cette formation, à des fins d’optimisation des techniques d’appropriation de l’IS par le personnel de la DAR, d’accorder l’attention au niveau minimum requis pour les bénéficiaires.

A l’instar de la thématique relative à l’IS, le cadre légal en lien avec le transfert et la délégation des IRP a été l’occasion au cours de la seconde journée de cet atelier, de présenter et de partager décrets de la LOAP (Loi d’Orientation Agro-Pastorale) en plus de la discussion des points saillants des décrets de constitution et de contractualisation.

Un exposé sanctionné également par des questions et des débats en plus d’échanges sur la feuille de route et les modalités de constitution d’une Organisations de Gestion des Infrastructures Agro-Pastorales (OGIAP).

Le programme RIMDIR est la seconde intervention dans le secteur de la Sécurité Alimentaire, la Nutrition et l’Agriculture Durable (SANAD) de l’Union européenne en Mauritanie, rappelle-t-on.

Gros plan sur l’Ingénierie sociale                                                    

Afin d’avoir une vue plus large sur l’IS et la LOAP, nous avons interviewé en marge de cet atelier de formation l’Expert National Ingénierie Sociale M. Abdoullahi Fall, qui a bien voulu répondre dans l’ entretien furtif suivant à nos questions.

Question : C’est quoi en fait l’ingénierie sociale ?

Abdoullahi Fall : L’Ingénierie sociale constitue un préalable sans lequel les Infrastructures réalisées ne sont sécurisées ni socialement, ni foncièrement. Ces infrastructures généralement hydroagricoles sont vitales pour le développement socio-économique à travers l’amélioration de la production agricole au profit des communautés locales, notamment les plus vulnérables. D’aucuns considèrent maladroitement l’activité de l’ingénierie sociale comme une perte de temps. En effet, une Ingénierie Sociale bien exécutée et respectant tout le processus édicté permet un gain énorme garantissant sécurisation et durabilité optimale de l’ouvrage une fois réalisée (conflits évités et aspects fonciers réglés).

Questions : quels avantages aura selon vous, l’ingénierie sociale sur la DAR ?

Abdoullahi Fall : la Direction de l’Aménagement Rural a pris conscience des avantages de l’ingénierie sociale. Raison pour laquelle, elle envisage dans un avenir proche, de mettre en place un Service « Ingénierie Sociale » pour permettre de garanir la durabilité des ouvrages hydroagricoles réalisés. Pour ce faire, elle a sollicité les compétences d’Enabel pour un premier coaching, d’ailleurs concrétisé par le présent atelier de formation de deux jours.

Question : Peut-on avoir des informations sur le nombre des bénéficiaires de la formation et quand ils seront en mesure de mettre en pratique les connaissances acquises ?

Abdoullahi Fall : prés d’une quinzaine de cadres et agents techniques de la DAR, hommes et femmes, ont suivi le cours, grâce auxquels la Direction compte pratiquer les connaissances théoriques acquises autour de certains ouvrages existants et programmés dans les plus brefs délais. Le personnel formé bénéficiera d’un renforcement de capacité permettant d’avoir un service directement opérationnel.

Question : concernant les experts chargés de la formation ?

Abdoullahi Fall : Enabel, l’agence belge de développement a mobilisé un Expert National en Appui Institutionnel renforcé par l’Expert National Ingénierie Sociale que je suis, pour faciliter le Coaching.

Question : La formation a-t-elle prévue une familiarisation des bénéficiaires de la formation avec la LOAP et ses deux décrets ?

Abdoullahi Fall: C’est là une bonne question. En effet, l’atelier a servi de rencontre pour le partage des modules de cadre légal afférents à la Loi d’Orientation Agropastorales et ses deux décrets d’application.

Pour rappel, ces 2 décrets qui viennent mettre fin à un vide juridique qui a constitué pendant longtemps, un blocage de transfert et délégation des infrastructures au profit des collectivités locales et aux communautés usagères, consiste désormais pour le premier décret la constitution d’entités associatives dénommés OGIAP (Décret 2023/155) tandis que le second rend possible la contractualisation de ses OGIAP avec l’Etat.

Question : Peut-on avoir une évaluation de la formation ? 

Abdoullahi Fall: le coaching assuré au cours de l’atelier vient à un moment opportun car coïncidant avec la clôture de RIMDIR prévu en fin Juillet prochain. Une aubaine dans la mesure où Enabel, l’agence belge de développement est parvenue avec l’appui financier de l’Union Européenne, à garantir l’appropriation des outils harmonisés de l’Ingénierie Sociale à travers son ancrage institutionnel aussi bien au niveau central (DAR) qu’à un niveau décentralisé (Services Techniques déconcentrés, autres partenaires de mise en œuvre

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments