mercredi, mai 22, 2024
Google search engine
AccueilActuEto'o : le migrant Camerounais au parcours remarquable

Eto’o : le migrant Camerounais au parcours remarquable

Dans les rues animées de la ville de Nouakchott, vit un homme dont le nom est devenu synonyme de courage, d’intégration et de modèle pour les migrants en quête d’une vie meilleure. Eto’o, pour son vrai nom Kuaté Noubiague Hippolyte, originaire du Cameroun, est un homme qui a fait preuve d’une détermination sans faille pour surmonter les obstacles et trouver sa place dans ce pays aux opportunités infinies.

L’histoire d’Eto’o commence en 2008, lorsque le jeune Camerounais a décidé de quitter son pays natal à la cherche de nouvelles opportunités ailleurs. Comme beaucoup de migrants, son objectif initial était de rejoindre l’Europe en traversant la mer depuis le Maroc, en passant par la Mauritanie. Cependant, le destin l’a conduit à Nouakchott, la capitale mauritanienne, où il a rencontré des difficultés qui l’ont empêché de poursuivre son périple.

 Débarquant avec rien de plus que la tenue sur son corps, Eto’o a dû rapidement s’adapter à sa nouvelle réalité. « La première barrière que j’ai dû surmonter était la langue, car l’arabe et le Hassaniya étaient des obstacles majeurs à ma communication avec la population locale », a- t-il indiqué. Déterminé à s’intégrer, Eto’o s’est lancé dans l’apprentissage du Hassaniya, une langue qui lui permettrait de mieux servir ses clients en tant que technicien en télécommunications et réparation de téléphones.

Son expérience et ses compétences dans le domaine de la télécommunication ont été des atouts précieux. Malgré la méfiance initiale envers les étrangers, Eto’o a persévéré avec une approche basée sur l’honnêteté et le travail bien fait. Pour gagner la confiance de sa clientèle mauritanienne, il n’hésitait pas, par exemple, à offrir même le transport de retour à chaque client, créant ainsi un lien solide basé sur la qualité de son travail et sa volonté de servir.

Le chemin n’a pas été sans embûches pour Eto’o. « En plus de la barrière linguistique, j’ai dû faire face à la rivalité avec d’autres techniciens locaux dans le marché « Mauritel » à Nouakchott », a- t-il fait noter. Cependant, cette rivalité a été une source de motivation pour Eto’o, le poussant à se surpasser et à donner le meilleur de lui-même.

Aujourd’hui, Eto’o  a pu acquérir une renommée et une influence au sein du marché “Mauritel”, qui lui a apporté une clientèle considérable. 

En tant qu’étranger, Eto’o a su naviguer à travers les méandres de la législation mauritanienne sans rencontrer de difficultés majeures. Il attribue cela au respect mutuel entre les migrants qui se plient aux règles du pays d’accueil et à la Mauritanie qui protège et respecte leurs droits.

“L’ambassadeur des étrangers…”

Au fil des années, Eto’o s’est non seulement épanoui en tant que réparateur de téléphones talentueux, mais il est également devenu un défenseur et un guide pour d’autres migrants. Son surnom « l’ambassadeur des étrangers » témoigne de son engagement à aider les migrants à s’intégrer et à réussir en Mauritanie. « J’ai formé jusqu’ici de nombreux migrants, notamment de ma communauté, pour qu’ils puissent s’intégrer au marché du travail local. Ma contribution a même été reconnue par les autorités mauritaniennes avec lesquelles je coordonne régulièrement pour résoudre les problèmes de mes compatriotes », a fait savoir Eto’o.

En dépit de son succès, Eto’o reste humble et reconnaissant envers la Mauritanie qui lui a offert une vie meilleure.  À l’entrée de son atelier, est inscrite l’expression : “ La Mauritanie est un pays de paix”, tout comme à son intérieur où est affichée une photo du portrait officiel du Président de la République, monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, une manière pour lui de témoigner de son attachement à la Mauritanie.

Marié et père de neuf enfants, il rêve maintenant d’obtenir la nationalité mauritanienne après quinze années passées dans ce pays. Sa détermination et son désir de contribuer à l’essor de la Mauritanie restent inébranlables.

Eto’o, le migrant au nom évocateur, incarne la résilience, l’intégration réussie et l’entraide au cœur de la société mauritanienne. Son histoire rappelle que derrière chaque migrant se cache une multitude de rêves, de défis surmontés et d’opportunités saisies, contribuant ainsi à tisser la trame de la diversité culturelle et humaine qui enrichit notre monde.

Salem Mori/ Dah Med Lemine

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments